Lorsque je bricole, je tente d’écarter temporairement certaines habitudes qui me poussent à présumer hâtivement de la puérilité d’une chose ou de l’austérité d’une autre.  C’est dans cette optique que je me laisse imprégner d’une sensibilité spécifique pour ensuite m’intéresser à des procédés humoristiques/poétiques communément décrits comme «enfantins».

Par le biais du jeu, les différents projets que je réalise abordent donc des thèmes très variés comme ceux de la tendresse, l’amitié, la peur, la peine, la joie et le rire. Les lieux et les personnages qui s’y retrouvent appartiennent au même territoire imaginaire, résultat d’un mélange d’expériences ludiques, de souvenirs et de culture populaire. Cet espace porte le nom de zipertatou.

 


 

Jean-Philippe Thibault a terminé sa maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal en 2003. Depuis,  son travail a été présenté dans différents lieux et évènements au Canada, au Japon, en Espagne et en France.  Il est membre de la Galerie Clark (Montréal) et fait partie des artistes représentés par la Galerie Joyce Yahouda (Montréal). Sa pratique entremêle la création vidéographique, l’animation, la maquette, la photographie, le dessin, l’illustration, le bricolage sonore et musical ainsi que, à l’occasion, la performance.